Katanas-Samurai
Quelles disciplines pratiquer avec un katana, iaito, bokken
Les techniques traditionnelles du sabre se divisent en deux grandes parties :
Le Kenjutsu
Le Kenjutsu c'est l'ensemble des techniques de maniement du sabre lorsque celui ci est déjà retiré du fourreau. C'est à proprement parler l'art du sabre. Cette pratique était considérée comme la plus importante, aussi, le Bushi y concentrait-il l'essentiel de son attention et de son effort.
Le Ken-Jutsu, selon la mode de l'époque ou les conceptions philosophiques et politiques inhérentes à certains écoles, prit différents noms au cours de son histoire: Heiho, Kenpo, Toho, Gekken, Hyoho, Tojutsu, Tachiuchi, Hyodo, etc. Cependant, le plus couramment, on applique à l'art du sabre classique le nom de Ken-Jutsu.
kenjutsu
Le Kendo
kendo
Le Kendo (littéralement la voie du sabre) est la version moderne du kenjutsu (techniques du sabre), l'escrime au sabre pratiquée autrefois au Japon par les samouraïs. Par version moderne, il faut comprendre que le kendo n'est pas seulement un art martial mais également un sport de compétition, aujourd'hui largement pratiqué dans le monde. Il est pratiqué avec un shinai, sabre composé de quatre lattes de bambou attachées entre elles Le kendo ne se résume toutefois pas à un simple ensemble de techniques et de tactiques du combat au sabre. Il comprend également un volet spirituel. Le kendo permet à ses pratiquants de développer leur force de caractère et leur détermination. Lors des katas, le pratiquant utilise parfois un katana non tranchant (iaito) ou un bokken.
Le Iaï-Jutsu
Le Iaï-Jutsu est l'art de dégainer et couper d'un seul geste. Grâce à la rapidité avec laquelle il permettait de porter une attaque, le Iaï-Jutsu réussit à occuper une place importante de l'escrime bien que secondaire par rapport au Ken-Jutsu.
Le Iaïdo
Le iaido est la forme moderne du Iaï-Jutsu. Tout comme pour les autres budo, cette école se focalise plus sur l'harmonie des mouvements et la démarche spirituelle (influence du zen), que sur l'efficacité technique. Ce n'est qu'au 20e siècle que l'on commença à utiliser le terme '' Iaïdo '' et que cet art fut considéré comme une discipline spécifique au sein des autres Budo. Jusqu'alors les termes les plus couramment utilisés étaient Iaïjutsu ou Batto-Jutsu. La différence est essentielle: en Iaïjutsu prime l'efficacité combative; en Iaïdo c'est le développement spirituel et moral qui prend une place prépondérante.Depuis quelques années, les sensei japonais prônent une démarche plus offensive, dirigée vers un iaido de '' combat '' , plus proche du iaijutsu. Il se pratique avec un iaito. A très haut niveau, il peut se pratiquer avec un katana tranchant.
iaido
Le batto do
Le batto do est une discipline dans l'apprentissage du sabre japonais au même titre que le kenjutsu, le kendo et l'iaido. Il était enseigné dans les koryu (écoles anciennes). Certaines koryu perpétuent cet enseignement. Le batto do est l'art de la coupe. L'entraînement au batto do se fait sur des bottes de paille ou sur des roseaux tressés. Il se pratique avec un katana tranchant.
batto do
Le tameshi giri
Le tameshi giri ignifie littéralement (test de coupe). Il s'agit de tester la capacité de coupe , et donc la qualité, d'une lame, notamment de katana. Il se pratique avec un katana tranchant.
L'aïkido
L'aïkido est un art martial japonais (budo), fondé par Morihei Ueshiba entre 1930 et 1960. L'aïkido a été officiellement reconnu par le gouvernement japonais en 1940 sous le nom daikibudo. Il a été créé à partir de l'expérience que son fondateur avait de l'enseignement des koryu (écoles d'arts martiaux anciennes), essentiellement le ju-jitsu de l'école daito ryo, le kenjutsu(art du sabre japonais) et l'aikijutsu. L'aïkido est né de la rencontre entre ces techniques de combat et une réflexion métaphysique de Morihei Ueshiba sur le sens de la pratique martiale à l'ère moderne. L'aïkido se compose de techniques avec armes et à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. En plus des techniques à main nues, l'aïkido comporte l'étude du maniement d'armes en bois (le sabre ou bokken), le bâton ou jo, le couteau ou tanto et de façon plus anecdotique le juken (baïonnette), arme dans laquelle excellait le fondateur et qui lui avait valu d'en être formateur à l'armée. Le fondateur a réuni dans le jo des techniques de lance, de sabre et de naginata (fauchard). La technique de sabre qu'il a développée est singulièrement différente du kenjutsu des koryu (écoles traditionnelles).
Pour trouver un club pour ces disciplines
Commentaires (6)
merci pour toutes ces série et ce site magnifique !
2013-02-23
Superbe histoire, merci pour ce point culture et ce superbe site!
2013-10-07
fred kayl
Il manque malheureusement le Kobudo en général, qui devrait ouvrir ce thème. Le Katori Shinto Ryu (www.fksr.com)qui est une pratique des armes anciennes en adéquation parfaite avec l'Aïkibudo. Il existe tellement de pratiques martiales...
2015-11-04
Katanas-samurai
Oui vous avez tout à fait raison, il y a bien d'autres disciplines qui utilise le sabre japonais.
Nous avons voulu aller à l'essentiel et de ce fait nous avons occulté certaines pratiques fondamentales.
Nous remettrons à jour cet article pour qu'il soit plus exhaustif et conforme à la réalité.
merci pour votre vigilance .

www.katanas-samurai.com
2015-11-05
Shadoxx
Mais il n'existe pas des pratiques comme le kendo avec des combats plus dynamique et avec plus d'enchainement ? Parce que de ce que j'ai vu, sa dure quelques secondes et le point de victoire se situe a la tête . Donc il y a des pratiques où le point de victoire serai le corps ? Le kendo m'intéresse mais il existe des pratique plus dynamique ?
2015-11-26
keumdo
je pratique le sabre "keumdo" ou "keomdo" ou acier véritable en Coréen associé au taekwondo et hapkido, votre site est une véritable mine d'informations, bravo
très cordialement
2016-10-20
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage