Katanas-Samurai
Les différences entre un katana et un ïaïto.
Shinken, katana, boken, ïaïto, ... autant de mots qui semblent décrire la même chose. Cependant, même si le néophyte n'y verra que des sabres japonais, il existe bien des différences importantes entre les objets caractérisés par ces noms.
Le Katana
Le katana est LE sabre japonais. Il est composé d'une lame courbe de plus de 60 cm. Katana est donc un mot générique qui signifie sabre.
Le Shinken
Shinken signifie '' lame vivante '' c'est le katana coupant. Il est forgé suivant une méthode particulière propre aux lames japonaises. Sa fabrication répond tout autant à un processus spirituel que technique.
La lame du shinken doit répondre à 2 critères antagonistes : présenter un tranchant très résistant, et donc excessivement dur, tout en gardant une lame assez souple pour ne pas se briser. Pour parvenir à une lame possédant ces caractéristiques, les forgerons ont mis au point un processus complexe. La qualité de l'acier employé pour la fabrication d'un katana est déterminante par rapport à l'usage que l'on veut en faire. Les vrais katanas sont forgés main à partir soit d'acier carbone, d'acier plié ou d'acier tamahagane qui est le summum pour un '' shinken ''
---
shinken
Les caractéristiques d'un shinken sont donc : acier tamahagane, forge, pliage, acier composite, trempe sélective.
Le Iaïto
Un ïaïto, est une arme d'entrainement japonaise, qui imite le katana et permet l'étude du iaido et du iaijutsu. On les appelle parfois mogito (imitation de sabre) lorsqu'ils sont en alliage d'aluminium.
iaito lame forgée
La plupart des ïaïto, sont fait d'un alliage d'aluminium et de zinc qu'on nomme Zycral, de densité plus faible que l'acier du katana, il tente de reproduire le même équilibre. Ils ne sont pas affûtés et peuvent être utilisés pour l'étude et l'entrainement avec un danger moindre. Ils ne sont pas adaptés au contact ou à la coupe. Certains ïaïto, sont forgés (acier carbone), ce sont en fait des shinken dont le fil (le tranchant) a été cassé, ils permettent le même équilibre qu'un katana, sur le kissaki, sans en avoir la dangerosité dans un dojo ; il est très difficile de les réaffuter. On nomme également ïaïto,, (sabre de ïaï) au Japon, tout sabre (même en acier et coupant) destiné à la pratique du ïaïto, et souvent moins coûteux (polissage basique) qu'un sabre de collection. La correspondance entre la longueur et le poids du sabre, et la taille et la force du pratiquant est très importante, notamment pour effectuer des actions de précision sans se blesser (par exemple un noto). Pour faciliter le maniement de l'arme, l'équilibre du ïaïto, est sur la tsuba (garde) au lieu d'être sur le kissaki (pointe).
Le Boken
Le boken est un katana en bois utilisé pour l'entrainement. Jadis, le boken était aussi utilisé en combat réel et était très meurtrier !
Sa longueur totale est de 105 cm, ce qui peut varier en fonction des écoles.
boken
En général, le centre de gravité doit se situer dans le premier tiers du bokuto, ce qui peut aussi varier selon les écoles.
Certains arts martiaux comme l'aïkido, l'aïkibudo, le ken-jutsu peuvent utiliser des boken sans courbure et plus lourds.
Il doit être façonné dans un bois feuillu (dur non résineux) tel que le chêne rouge ou blanc (Akagashi et Shirakashi), le chêne persistant, le chêne Holme, le néflier (Biwa), l'ébène (Kokutan) ou le Sunuke.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage