Katanas-Samurai
Le Habaki du katana
Rôle de l'habaki
Son rôle est multiple : le premier est de maintenir la lame du katana dans son fourreau donnant à celle-ci une sorte de flottaison car sans HABAKI , la lame frotterait le long du bois, ce qui pourrait causer des éraflures .
Son second rôle tient à son ajustement particulièrement serré dans le fourreau , empêchant la lame du katana de tomber lorsque celui-ci est retourné .
Ces deux atouts purement pratiques en cachent d'autres tout aussi importants .
Mécaniquement , il absorbe les chocs dus aux impacts à la suite de coups donnés mais aussi reçus ; d'abord , il les amortit et n' en restitue qu' une partie à la garde à la poignée, permettant ainsi de les préserver .
L'habaki peut-être fabriqué dans divers matériaux en fonction des souhaits du possesseur de la lame : or, argent, cuivre. généralement l'habaki est en cuivre.
Le HABAKI prend donc place sur la lame d'un katana à un endroit nommé HABAKIMOTO . Ce collier métallique est situé sur le NAKAGO contre les crans MUNEMACHI et HAMACHI qui marquent précisément la frontière entre lame , NAGASA et soies, NAKAGO . Comme toutes les autres montures du sabre japonais , le HABAKI est démontable manuellement .
Ses origines
Comment le HABAKI s'est installé et développé au JAPON , on ne le sait pas précisément. Il semble assez probable qu'il soit venu de CHINE via la COREE .
Mêmes les épées droites japonaises les plus anciennes , datant du VIII ème siècle portent des HABAKI .
Le HABAKI fabriqué comme une monture métallique particulière du sabre remonte à l'ère HEIAN , des exemples le confirmant . Les premiers furent en fer , puis fabriqués à partir du métal dont on faisait les marmites et enfin surtout à partir de cuivre . Aujourd'hui , c'est d'ailleurs ce métal qui est le plus employé.
En effet , c'est un métal " doux ", qui peut facilement entrer en contact avec l'acier de la lame sans risquer de causer des rayures à celle-ci .
Les HABAKI décorés et variés que l'on rencontre de nos jours sont apparus durant la période MOMOYAMA.
Ceux en or étaient la spécialité des fiefs enrichis par les batailles victorieuses qui leur avaient permis d' en récupérer comme butin et de le réutiliser ensuite à dessein .
Cependant couvrir les HABAKI de feuilles d'or ou d'argent semble dater de la période MUROMACHI durant laquelle , couvrir de feuilles de métal était à la mode .
Fabrication d'un hakabi
La fabrication d'un habaki commence par le pliage d'une plaque de cuivre mis en forme par martelage autour de la soie au niveau du Hamachi et du Munemachi. Une fois l'habaki mis en forme autour de la lame, une petite pièce triangulaire (machigane) sera placée à l'intérieur du habaki sur la partie inférieure au niveau du Hamachi(bas); les deux pièces seront soudées.
L'habaki n'a absolument aucun jeu mais peut quand même être démonté du fait de son enchassement, pour le nettoyage de la lame. Une fois cette opération terminée l'habaki sera repositionné sur la soie de la lame, remartelé pour parfaire sa forme; la finition sera assurée à la lime en respectant la symétrie de la pièce, celle-ci doit être conique tant sur les profils qu'au niveau de la partie supérieure et inférieure de l'habaki, permettant ainsi un bon maintien dans le saya (fourreau).
Sources :
http://nippon_to.monsite-orange.fr
http://www.nipponto-ken.fr
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage