Katanas-Samurai
La Sageo du Katana
Le sageo est une cordelette attachée au fourreau (saya) du sabre par le (kurikata). Ses caractéristiques peuvent être variables : la forme (ronde ou plate), la longueur (courte ou longue) et la matière (coton, soie, cuir).
Les origines
Pendant la période Kamakura (1185-1333) le samuraï était encore essentiellement un cavalier et son sabre, le tachi était parfaitement adapté à cette situation. Il se portait tranchant vers le bas et était suspendu à la ceinture par le sageo.
Plus tard, durant la période Edo (1600-1868) l'évolution historique et sociale de la charge du samuraï firent de lui un piéton et modifièrent son armement. Le tachi fut remplacé par le daisho (couple katana / wakizashi) et ce dyptique fut porté tranchant vers le haut et fourreaux enfoncés et maintenus par la ceinture (obi). Malgré la perte de sa vocation première le sageo fut conservé mais son rôle subit une mutation.
La Sageo d'antan
Sur les champs de bataille le samuraï utilisait le sageo comme une dragonne pour fixer le fourreau à sa ceinture et éviter sa perte lors des combats.

Lorsque la situation le permettait, le samuraï détachait le sageo du kurikata et l'utilisait pour ficeler les larges manches de son kimono et ainsi ne pas être gêné lors du maniement de son sabre.

Le sageo était également détaché du fourreau pour servir dans les techniques de ligotage (hojo-jutsu) des ennemis capturés.

Le sageo fournissait une disponibilité de cordage pour toutes les situations où ce genre de matériau s'avérait nécessaire (réparer des sandales par exemple). Comme l'indique un proverbe japonais (kotowaza) : "être préparé c'est le gage d'une absence de soucis".

Notons qu'à la période Edo, les samuraïs devenus piétons furent rattachés à des Maisons où chaque déplacement était formalisé. Dans ce cadre où le sabre (katana) devait fréquemment être déposé, le sageo n'était pas noué à la ceinture mais simplement placé derrière le fourreau voire enroulé autour de celui-ci.
La Sageo d'aujourd'hui
Dans le contexte de l'école Muso Shinden Ryu, le sageo est glissé dans le obi sur la partie droite du hara en prenant soin de laisser prendre une partie suffisamment importante pour ne pas entraver la mobilité du saya.
Chaque ryu a son approche et parfois des différences apparaissent au sein d'une même école. Le sageo peut être noué côté gauche, glissé derrière le fourreau, enroulé autour du fourreau,etc...Certains styles se passent même du sageo !
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage